Le rôle du diaphragme dans la production du son

Le rôle du diaphragme dans la production du son

Pourquoi dit-on que « le ventre respire » ?
Que se passe-t-il, à l’intérieur de notre tronc, lorsque nous respirons ?
Que se passe-t-il, au niveau du ventre, lorsque nous créons un son ?
Quel est le rôle du diaphragme ?
Pourquoi les chanteurs doivent-ils contrôler leur périnée ?
Autant de questions auxquelles il est possible de répondre très simplement, en utilisant l’ouvrage du Docteur Élisabeth Péri-Fontaa, « D’où vient notre voix ». Explications en vidéo.

 

Retranscription de la vidéo

C’est le passage de l’air au contact des cordes vocales qui va produire la vibration des cordes vocales et la naissance du son. C’est le diaphragme qui, en modifiant sa position dans le thorax, va modifier la taille des poumons et créer les variations de pression qui vont aboutir au mouvement d’air. Mais le diaphragme n’est pas tout seul dans le tronc. C’est-à-dire qu’il se situe sous les poumons, mais il se situe au-dessus des viscères qui sont dans notre abdomen.
Lorsque l’on veut faire rentrer de l’air dans nos poumons, donc quand on prend une inspiration, il faut créer la force qui va faire rentrer de l’air dans nos poumons. Cette force est liée à la dilatation des poumons, donc à la dilatation de la cage thoracique. Cette dilatation est obtenue par la contraction du diaphragme. Le diaphragme va s’aplatir et il va descendre vers le bas. Mais en descendant plus bas dans le tronc, il rencontre les viscères. Or, les viscères de l’abdomen, c’est comme de l’eau. Et de l’eau, cela ne se comprime pas. Donc, si vous appuyez sur les viscères, les viscères doivent se déplacer. Sinon, vous ne pouvez pas obtenir un mouvement. Le diaphragme, donc, lorsqu’il va descendre, va appuyer sur les viscères et va les pousser. La première poussée va se faire. En descendant, les viscères vont appuyer sur le petit bassin et, au niveau du petit bassin, sur un muscle très particulier que l’on appelle le périnée, ce qui forme notre tronc vers le bas, entre nos jambes. Là, le périnée va se contracter, de manière réflexe et va empêcher la poussée des viscères. Donc, très rapidement, le diaphragme va se trouver bloqué, parce que, en poussant, les viscères vont se retrouver bloqués par le périnée. Les viscères ne peuvent pas se déplacer vers le bas, donc ils vont chercher un autre échappatoire. Si le diaphragme continue d’appuyer, ils ne peuvent pas aller vers l’arrière, puisqu’à l’arrière, il y a la colonne vertébrale. La colonne vertébrale ne se déplace pas. Donc ils n’ont qu’une échappatoire, c’est d’aller vers l’avant. Donc, lorsque le diaphragme va s’abaisser, il va pousser les viscères qui vont se déplacer vers l’avant. En se déplaçant vers l’avant, ils vont pousser la paroi abdominale, ce qui va nous donner l’impression que notre ventre gonfle. Et, ce qui va pouvoir faire penser, de manière abusive, que c’est le ventre qui respire.

 

Le livre du Dr Elisabeth Péri-Fontaa, est disponible à la vente sur ce site. Cliquez ici pour le commander.

No Comments

Post A Comment