Interview du Dr Elisabeth Péri Fontaa dans le cadre d’une action de prévention de l’autition, organisée le 4 octobre 2018 dans une école élémentaire de Séléstat (67)

 

A l’occasion de l’action de prévention organisée par la CAMIEG (Caisse d’assurance maladie des industries électriques et gazières), le Dr Elisabeth Péri-Fontaa est intervenue auprès de classes de CM1 et CM2 à Séléstat (67) pour expliquer le fonctionnement de l’oreille et pour sensibiliser les élèves aux risques liés à l’audition.

 

 

Transcript de la vidéo

« Je me suis rendu compte, dans ma pratique professionnelle, que pour expliquer comment fonctionne le corps, l’oreille en particulier mais également la voix puisque ceci fait partie de mon domaine d’action, c’est très compliqué de rester dans quelque chose de théorique. J’ai donc conçu des outils pédagogiques et notamment des livres pop-up, donc des livres qui s’animent pour montrer les différents mouvements des différentes parties de l’oreille. Je me rends compte, dans ma pratique que, quand j’explique à un enfant, en m’appuyant sur mon livre, l’enfant arrive à se représenter, de manière beaucoup plus claire, ce qui se passe dans son oreille et il devient acteur, à part entière, il comprend pourquoi on va lui proposer tel ou tel traitement, parfois d’appareillage, pour l’aider à mieux entendre.

 

 

Transcript de la deuxième partie de la vidéo

 

Pour transmettre ses connaissances, j’ai fabriqué des outils pédagogiques et notamment, voilà mon deuxième livre (ENTENDRE, comment ça marche ?) ; J’ai déjà fait un premier livre pop-up sur la production de la voix (Comment fonctionne notre voix ?). Comme tous les livres pop-up, c’est un livre animé avec des petites parties que l’on va pouvoir soulever, des petits volets. On va pouvoir faire actionner les petites zones pour cacher et dévoiler les structures, tourner des roues pour représenter le mouvement, montrer que le tympan et les osselets bougent. On peut également représenter en trois dimensions les cellules ciliées, afin de montrer leur représentation dans l’espace. On montre aussi l’animation, c’est-à-dire le mouvement des cellules ciliées et la naissance du message électrique à destination du cerveau. Ces livres pop-up m’ont également permis de montrer le trajet du message jusqu’au cerveau. Une partie plus fonctionnelle du livre permet de représenter l’intensité des différences sont est de montrer, à l’enfant, ce qu’il se passe e dans l’oreille en fonction de l’intensité du son. On montre également la représentation du son sur un audiogramme, en fonction des aigus, des graves, des bruits forts et des bruits faibles. Sous la banane, appelée speech banana, tous les sons qui composent notre langage donc les consonnes et les voyelles. On peut tout mettre sur un audiogramme, ce qui va nous permettre d’appréhender les conséquences d’une surdité sur la perception de ces différents éléments. Par exemple, quelqu’un qui a une surdité sévère, tout ce qui se trouve sur le cache, cette personne ne l’entend plus. Il va y avoir des conséquences sur la perception du message.

No Comments

Post A Comment